La Bourse d’Afrique centrale s’installe au Cameroun

0
1012
La conférence des chefs d’Etat  de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) a décidé de transférer à Douala (Cameroun), la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac) jusqu’alors logée à Libreville (Gabon).Cette décision a été prise ce 31 octobre 2017 à Ndjamena  (Tchad) lors du sommet des chefs d’Etat de la Cemac.

 
Cette décision des chefs d’Etat de la Cemac vient mettre un terme à la bataille d’une quinzaine d’années que se livrait la BVMAC et la Bourse nationale des valeurs mobilières du Cameroun, la Douala stock exchange (DSX). De même l’étroitesse du marché en Afrique centrale avait confiné les deux structures dans un état embryonnaire.
Désormais toutes les opérations boursières de la sous-région s’effectueront à Douala. Douala devient ainsi la place financière de la zone Cemac. Cependant  le siège du régulateur du marché financier régional est fixé à Libreville. La conférence des chefs d’Etat a également désigné la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) comme dépositaire central.
 
Ce « réajustement » opéré par les chefs d’Etat de la CEMAC rejoint des propositions pertinentes des observateurs avertis. Au rang desquels le groupe de la Banque mondiale (BM) à travers la Société financière internationale (SFI), structure dédiée pour l’accompagnement du secteur privé, et la Banque africaine de développement (BAD).
Selon les observateurs, cette décision « devrait étoffer le marché et encourager les entreprises qui hésitaient encore à faire leur entrée en bourse. ». Certains  analystes  s’attendent « enfin au décollage du marché financier de l’Afrique centrale ».
 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici