Assurance/Côte d’Ivoire : Les agents des banques, des établissements financiers et des systèmes financiers décentralisés reçoivent l’arrêté fixant les conditions de délivrance des cartes professionnelles

0
508
Crédit: Apa News

Cet arrêté vient répondre à un besoin réel : celui de pouvoir permettre aux  banques,  établissements financiers et aux systèmes financiers décentralisés de commercialiser des produits d’assurances. Seulement s’ils sont détenteurs d’une carte professionnelle le permettant. Selon  les dispositions de l’article 503 du code des assurances.

Mais les conditions à remplir par ces institutions n’étant pas définies par le code des assurances, il est apparu nécessaire de prendre un arrêté pour encadrer cette décision.

Selon le Directeur Général du Trésor et de la comptabilité publique Ivoirienne, Jacques Konan Assahoré, la signature de cet arrêté résulte d’un «  excellent partenariat » public-privé et  de  rencontres -d’échanges tenues entre les services techniques respectifs depuis mai 2018. Echanges qui ont permis aux représentants du secteur privé de faire connaître leurs préoccupations et faire des propositions.

Il  vient  ainsi, « abroger les dispositions du précédent arrêté pris le 8 novembre 2016 et dont l’application laissait apparaitre quelques difficultés liées à la spécificité de l’activité des acteurs concernés », a expliqué M. Assahoré

Ce nouvel arrêté est donc un «  acte administratif consensuel, mais surtout incontournable dans l’optique de l’inclusion financière prise en compte dans notre Plan stratégique de développement »a-t-il  expliqué .

Pour le Président de l’association des  compagnies d’assurance de Côte d’Ivoire( ASACI), cette action  vise à augmenter le taux de pénétration de l’assurance en Côte d’Ivoire qui reste encore très faible.

Par ailleurs, les questions liées à la publicité, à la souscription de contrat et aux diligences à la charge des banques, des établissements financiers et des systèmes financiers décentralisés sont clairement traitées dans cet arrêté.

Pour rappel, le secteur des assurances en Côte d’Ivoire, nonobstant les progrès remarquables et les innovations enregistrées ces dernières années, reste faiblement connu du grand public avec un « taux de pénétration qui atteint avec peine les 2 % ». A déploré le Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Jacques Konan Assahoré, lors de  l’ouverture de la 2ème édition des journées de l`Assurance en Côte d’Ivoire, en novembre dernier.

Meliane Nomel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici