ASSURANCE : Fin des travaux de la 43 ème Assemblée générale de la FANAF

Les travaux de la 43 ème Assemblée général de la Fédération des compagnies Africaines d’Assurance( FANAF) ont pris fin ce jeudi 21 fevrier 2019 à Tunis(Tunisie). Ce fut 3 jours de débats, d’échanges des acteurs du secteur de l’assurance autour du thème : « Quelle structure de marché pour promouvoir le développement de l’assurance africaine ? ». Plus de 1000 personnes venues de 57 pays et 700 délégués non membres ont pris part à cette grande messe de l’assurance.

0
506
Credit: financialafrik

 Cette 43 ème Assemblée Générale a permis de discuter autour des thématiques sensibles à l’actualité de l’assurance en Afrique.

Des produits d’assurance aux normes réglementaires, tout a été passé au peigne fin. Et ce, afin d’avoir une assurance de qualité et contribuer à la hausse du taux de bancarisation qui reste encore faible en Afrique.

Le lieu a été le mieux indiqué pour le secrétaire Général de la conférence Interafricaine des marchés de l’assurance(CIMA) de rappeler la date butoir du 31 mars 2019. Date à laquelle, toutes les compagnies d’assurances devraient passer de 1 milliards à 3 milliards FCFA de Capital

Selon le secrétaire Général de la CIMA, Issofa Nchare, les compagnies ont 90 jours soit 3 mois pour être dans les nouvelles normes. Des contrôles sur place se feront dès les premières semaines du mois de juin 2019. Prévue en juillet, une session spéciale de la CIMA  sera mis en place pour discuter sur ce sujet.

Une décision qu’a pas fait l’unanimité et qui a même soulevé une grogne de la part des participants.

« Au moins 30% des compagnies ne pourront pas atteindre le seuil minimal, soit 3 milliards FCFA au 31 mai 2019. »  souligne un participant cité par Financialafrik.

Plusieurs sujets ont été aussi abordés notamment le contrôle des entités de rassurance, les enjeux règlementaires de l’assurance TAkaful, l’assurance électronique( dont la réglementation en élaboration depuis 2017 n’a pas encore vu le jour).Ainsi que la bancassurance(ventes forcée dans les guichets) et l’imposition des produits de contrats d’assurance vie etc.

Les solutions trouvées au cours de ces débats permettront une amélioration des services et produits de l’assurance et , par ailleurs, une hausse du taux de bancarisation en Afrique.

Pour rappel, la Fédération des Sociétés d’Assurances de Droit National Africaines (FANAF) a été créée le 17 mars 1976 à  Yamoussoukro ( Côte d’Ivoire). L’association professionnelle dont le siège social est à  Dakar au Sénégal, réunit, à  la date du 15 février 2018, 214 sociétés membres. La zone CIMA compte 180 compagnies mais ses primes qui ne valent pas un milliard de dollars.

Meliane Nomel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici