Croissance de la Cryptomonnaie en Afrique face à la cryptocriminalité

L’Afrique est la plus petite économie au monde en matière de cryptomonnaies. Cependant, ce marché est en croissance constante depuis 2 ans environ. Cependant, elle est en marche de devenir le nouvel eldorado d’arnaque aux cryptomonnaies.

0
477

Le marché Africain de la cryptomonnaie s’est accrue depuis 2 ans environ. En effet, en 2019, (67 millions de dollars) de cryptomonnaie ont été acquis par des usagers installés en Afrique subsaharienne. Contre l’équivalent d’environ 80 millions de dollars de cryptomonnaies en Aout 2021. Selon UsefulTulips, entreprise spécialisée dans l’analyse de ce marché.

Le cabinet Chainalysis Global Crypto Adoption Index a quant à lui révélé qu’entre juillet 2020 et juin 2021, l’Afrique a acquis « 105,6 milliards de dollars » de crypto-monnaie.

Selon ce rapport, c’est l’une des plus dynamiques et passionnantes » acquisition même si le continent en est la plus petite économie du monde.

Il ajoute aussi que ce « dynamisme » est traduit par une croissance annuelle de 1200 %.

Ces récentes augmentations des transferts en cryptomonnaies ont été constatées précisément au Nigeria, en Afrique du Sud et au Kenya. Les utilisateurs sont en particuliers les petites entreprises et les entrepreneurs.

Cependant, Bien que le marché africain soit encore restreint, il n’en reste pas moins qu’il abonde d’options pour les fraudeurs et les cybercriminels.

En effet, L’usage licite des cryptomonnaies peut stimuler le commerce sur le continent, spécialement entre les utilisateurs. Le caractère mondial et rapide de ces transactions rend ces monnaies attrayantes pour les groupes criminels qui, dans la plupart des cas, effectuent et reçoivent des paiements sans avoir à révéler leur identité

En 2021, un acte de piratage de cryptomonnaies par une entreprise sud-africaine a permis de dérober 3,6 milliards de dollars à des investisseurs.

Selon le dernier rapport en date sur la criminalité liée aux cryptomonnaies publié par Chainalysis. Dans ce rapport ,L’Afrique du Sud est le seul pays africain mentionné . Notons que jusqu’à présent, les deux principaux types de crypto-criminalité signalés en Afrique sont les attaques par rançongiciel et les arnaques aux cryptomonnaies.

Pour rappel, les cryptomonnaies sont des devises virtuelles ou numériques sous forme de jetons ou de pièces. Elles ont été rendues célèbres par les bitcoins, première cryptomonnaie à avoir été introduite sur le marché en 2009, et sont utilisées pour acheter des biens et des services. Les cryptomonnaies deviennent des modes de placement prisés..

Meliane Nomel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici