Moove Africa lève 105 millions de Dollars pour le financement de nouveaux marchés pour s’étendre en Asie, en Europe et dans la zone MENA

0
536

Moins de deux mois après sa levée de 10 millions $, Moove Africa obtient des financements supplémentaires pour financer sa croissance.

Moove Africa, une fintech qui facilite aux entrepreneurs africains l’accès aux financements pour l’acquisition de véhicules neufs, a annoncé le lundi 14 mars, la levée en capital et en dette de 105 millions $, dans le cadre d’un financement de série A2. L’opération porte à 174,5 millions $ le total des fonds mobilisés à ce jour par l’entreprise cofondée en 2020 par les Britanniques d’origine nigériane Ladi Delano et Jide Odunsi.

« Après avoir dépassé les 3 millions de voyages via des véhicules financés par Moove à travers l’Afrique, déployé notre service dans six nouvelles villes et connecté des entrepreneurs de la mobilité aux marchés du covoiturage, de l’e-logistique et de la livraison, nous sommes aujourd’hui à la tête de cette catégorie croissante de la fintech. Nous sommes ravis de pouvoir compter sur le soutien d’investisseurs à travers le monde, qui nous permettront de faire connaître notre modèle », a commenté Ladi Delano.

Cette nouvelle levée de fonds intervient moins de deux mois après l’obtention par la société d’une facilité de financement de 10 millions $, auprès de la firme d’investissement émiratie NBK Capital Partners. Mobilisée le 1er février dernier, la ressource vise à soutenir l’expansion ouest-africaine du partenaire exclusif d’Uber pour le financement et la fourniture de véhicules en Afrique subsaharienne.

La fintech de mobilité prévoit sur les six prochains mois, de poursuivre son expansion géographique dans 7 nouveaux marchés en Asie, en Europe et dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).  Présente dans six villes africaines, elle entend également développer de nouveaux partenariats tout en élargissant sa gamme de véhicules.

En Afrique, moins de 5 % de l’ensemble des véhicules neufs sont achetés via un financement contre 92 % en Europe, déplore Moove Africa. Sur le continent, le taux de possession de véhicules est inférieur à 44 voitures pour 1000 personnes contre 640 pour 1000 individus en Europe, et 816 aux Etats-Unis, poursuit la fintech.

Elle pointe du doigt la faible pénétration du crédit qui, selon elle, a limité la capacité de plus de 1 milliard d’Africains à acheter de nouveaux véhicules. Selon M. Delano, des millions d’entrepreneurs dans des marchés émergents ont un accès limité ou inexistant au financement de véhicules.

En Afrique subsaharienne, le marché de la location d’engins à deux roues est estimé à 80 milliards $, selon des données fournies par Moove Africa. Seulement, le continent a enregistré en 2019, moins de 900 000 ventes totales de véhicules neufs contre 17 millions aux Etats-Unis.

Rachelle SEKONGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici