Foire commerciale intra-africaine (IATF) : La Côte d’Ivoire renonce à l’organisation

0
369

La Côte d’Ivoire n’abritera plus l’Intra-African Trade Fair (IATF 2023), dont la 3e édition devait se tenir à Abidjan du 21 au 27 novembre 2023. Ce désistement a été annoncé le 28 mars 2023 lors de la première réunion extraordinaire par zoom du comité consultatif pour l’organisation de la foire commerciale intra-africaine.

La Côte d’Ivoire renonce ainsi à l’organisation de l’événement qui prévoyait 15 000 à 20 000 participants. Le ministre ivoirien du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarassouba, évoque “un coût prohibitif” et l’intransigeance de Afreximbank dans le respect des standards internationaux.

La décision ivoirienne a été actée par le comité consultatif présidé par l’ancien chef d’Etat nigérian Olusegun Obasanjo et comprenant Dr Benedict Oromah, président d’Afeximbank. Dans la foulée, une décision a été prise d’organiser le prochain IATF au Caire.

Le président Obasanjo a exigé que tous les frais engagés jusque-là soient remboursés par la Côte d’Ivoire conformément à l’accord de convention du pays hôte.

Dans les coulisses, il se murmure que le ministère ivoirien du commerce et de l’industrie aurait sous-évalué le budget de l’organisation, se basant sur des hypothèses plafonnées à 5 milliards FCFA là où un tel événement devrait, selon les estimations, avoisiner les 15 milliards FCFA.

L’organisation de la foire initiée par Afreximbank en partenariat avec l’Union Africaine et le secrétariat général de la Zone de libre échange continental (ZLECA) avait fait l’objet d’une signature avec l’Etat de Côte d’Ivoire en mars 2022.

L’IATF 2023 devait être la troisième édition du premier événement de commerce et d’investissement du continent africain, après une deuxième édition tenue en novembre 2021 à Durban, en Afrique du Sud, et qui a généré 42,1 milliards de dollars en accords de commerce et d’investissement, enregistré 1501 exposants et accueilli plus de 32 500 participants de 128 pays d’Afrique et d’ailleurs.

Source : Financial Afrik

Jémima Orou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici