Dette zambienne : Kamala Harris plaide pour une réduction significative

0
192

La vice-présidente américaine, Kamala Harris, plaide pour une résolution et à une restructuration de la dette zambienne, qui a atteint des niveaux insoutenables ces dernières années. « Je vais réitérer un appel lancé à maintes reprises à tous les créanciers officiels bilatéraux pour qu’ils accordent une réduction significative de la dette à la Zambie » a-t-elle déclaré. C’était au cours d’une conférence de presse conjointe avec le président zambien, Hakainde Hichilema, tenue à Lusaka, la capitale Zambienne, le vendredi 31 mars 2023.

Exhortant la communauté internationale à aider des pays comme la Zambie à reprendre pied, elle a rappelé que les Etats-Unis « continueront à plaider en faveur d’une finalisation rapide du traitement de la dette de la Zambie et sa restructuration ».

En outre, la vice-présidente américaine a réitéré que la démocratie et la bonne gouvernance dans le monde sont des priorités américaines et, à cet égard, a annoncé un financement de plus de 16 millions de dollars pour soutenir les efforts de réforme et de lutte contre la corruption de la Zambie. « Nous resterons un partenaire solide pour bâtir une croissance économique à long terme et stimuler les investissements en Zambie », a-t-elle ajouté.

Poursuivant, elle a également indiqué que les États-Unis et la Zambie signeront un accord sur le développement du commerce, qui permettra la mise en œuvre des projets et à augmenter le flux de biens et services entre les deux pays.

Le président zambien, quant à lui, il a indiqué que la priorité du gouvernement zambien est de reconstruire l’économie de ce pays grâce à un environnement favorable à l’investissement et au commerce. Puis, il a ajouté : « Nous portons un fardeau d’endettement qui nous empêche vraiment de poursuivre notre processus de restructuration de l’économie. Cela commence à annuler les gains que nous avons déjà réalisés ».

Poursuivant son propos, Hakainde Hichilema a rappelé que la résolution du problème de la dette est essentielle pour débloquer les investissements et créer des emplois avant de marteler que son pays continuera de défendre les principes de bonne gouvernance et de lutter contre la corruption. 

La Zambie est devenue le premier pays africain à avoir un défaut de paiement en raison des retombées économiques de la pandémie de Covid-19, après avoir emprunté massivement auprès de plusieurs créanciers extérieurs pour financer des projets d’infrastructure de l’État.

Selon l’estimation du FMI, la Zambie a besoin de 8,4 milliards de dollars d’allégement de la dette, de réduction des paiements d’intérêts et de remboursement des prêts d’ici 2025.

Source : https://www.faapa.info

Belemkoabga Gilles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici