Construction d’un terminal céréalier du Port Autonome d’Abidjan : Le Japon prête 10 milliards FCFA à la Côte d’Ivoire

0
174

Le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly et le représentant-résident de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en Côte d’Ivoire, Wakabayashi Motoharu, ont paraphé, le mardi 19 mars 2024, un accord de prêt portant sur un montant de 10 milliards FCFA, destiné à financer la construction du terminal céréalier du Port autonome d’Abidjan.

« Le prêt que nous signons aujourd’hui, est un prêt d’environ 10 milliards de FCFA. Ces ressources vont servir à parachever les travaux et permettre que le Port céréalier puisse être opérationnel et fonctionner de la façon la plus optimale possible », a assuré Adama Coulibaly.

LIRE AUSSI: Financement : La BEI s’accorde avec deux banques ougandaises sur un prêt de 150 millions d’euros dédié aux microentreprises

Le Port céréalier d’Abidjan, a-t-il fait remarquer, est une structure essentielle pour la Côte d’Ivoire car les biens vont y arriver afin de permettre aux populations de bénéficier de tout ce qui transitera par ce Port.

Wakabayashi Motoharu a salué l’excellence de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Japon. Pour lui, ce prêt additionnel permettra de peaufiner les travaux de dragage, faire les finitions et doter le Port d’une belle tour administrative qui contribuera à une meilleure exploitation du quai céréalier.

Avec CICG