African Digital Week 2024 : Des recommandations pour faire de la Côte d’Ivoire un acteur clé de l’Industrie 4.0

0
172

La 4e édition de l’African Digital Week (ADW) a pris fin le 24 avril 2024 au Boulay Beach Resort (BBr), après trois jours d’intenses travaux. Un panel d’ouverture sur le thème du forum, intitulé « L’industrie 4.0 : Promesses pour l’Afrique », a été suivi du lancement d’un hackathon opposant 6 équipes de 5 universités et grandes écoles.

Un livre blanc reprenant toutes les questions abordées et les recommandations formulées a été remis au ministre de la Transition Numérique et de la Digitalisation, Ibrahim Khalil Konaté. Ces recommandations portent notamment, entre autres, sur la nécessité de construire une régulation homogène, de renforcer les infrastructures IT et de promouvoir la formation.

Le forum a été marqué par des panels, des tables rondes, des workshops et de nombreuses activités autour des stands d’exposition. Les échanges ont porté sur les problématiques des infrastructures, notamment les câbles sous-marins, ainsi que les TIC, la régulation de l’intelligence artificielle, le digital, la 5G, la cybersécurité et le développement des compétences numériques.

Il est ressorti des échanges, que face à la faible valeur ajoutée manufacturière de l’industrie africaine globalement, du fait de la faiblesse des activités « low tech », le saut technologique devrait permettre de passer directement à des méthodes de production plus conformes aux normes sociales du travail décent, de sobriété en carbone et de résilience aux effets des dérèglements du climat. Ainsi, l’industrie 4.0 ouvre de nouvelles perspectives d’emplois de qualité pour la jeunesse africaine. Pour la Côte d’Ivoire, c’est un gisement d’opportunités pour développer et fortifier son économie à travers les nombreux avantages, en termes de gains de productivité pour le Secteur privé national.

Le vice-président de la CGECI, Jérôme Ehui, a plaidé pour la mise en œuvre intégrale des recommandations de l’ADW 2024, essentielles pour une transformation réussie des économies africaines. « Nos États savent qu’ils doivent prendre toutes les dispositions pour créer les conditions de réussite de l’industrie 4.0. Nous avons pris la pleine mesure des challenges à relever pour faire de la Côte d’Ivoire un pays qui compte dans la 4e révolution industrielle » a-t-il déclaré.

Olivier Avoa, directeur général de la Transformation Numérique et de la Digitalisation, a de son côté salué la qualité des travaux et a également souligné l’engagement fort des promoteurs du forum tels que la CGECI, le Club des DSI, l’UNETEL et le GOTIC dans la transformation digitale de la Côte d’Ivoire. « Les promesses sont encourageantes pour l’Afrique en ce qui concerne la 4e révolution industrielle et nous ne devons pas les manquer » a-t-il ajouté.

L’innovation de cette édition a été la distinction des leaders du numérique, avec une première promotion composée d’une trentaine de pionniers ayant significativement contribué à la construction de l’écosystème IT de la Côte d’Ivoire, et une seconde composée de jeunes leaders qui incarnent cet héritage et continuent de travailler dur pour impulser une transformation significative de l’économie du continent.

La présidente de la Commission de l’économie numérique et du digital de la CGECI, également présidente du comité d’organisation de l’ADW 2024, Gertrude Koné Douyéré, s’est félicitée de la mobilisation des participants. Elle a annoncé une participation quotidienne de plus de 500 personnes, dont plus de 200 en présentiel.