2e édition AFROMEDI : AFRODAD renforce les capacités de 35 journalistes sur la dette et le développement 

0
526

La deuxième édition de la Conférence panafricaine annuelle sur la dette et le développement (Afromedi) s’est ouvert à Nairobi, le lundi 21 mars 2021 et s’achèvera le mercredi 23 mars 2021. Organisée par le Forum et réseau africain sur le débit et le développement (Afrodad), l’activité a réuni 35 journalistes africains, venus pour la plupart des pays confrontés à des conflits de longue date aux graves incidences sur les ressources empruntées (Cameroun, Burkina Faso, la Guinée, Tchad, Nigeria et le Sud-Soudan).

Elle vise à renforcer la capacité des médias à comprendre les questions de dette et de développement. Mais aussi à s’engager activement pour influencer la décision en faveur d’une gestion prudente de la dette. 

Selon le Directeur exécutif de la structure organisatrice Jason Braganza, l’Afrique est menacée par une crise de la dette. « Deux décennies après la restructuration de la dette dans le cadre de l’initiative PPTE et de l’IADM. La dette publique brute, qui reflète le passif total des pays qui ne sont pas endettés, est en augmentation constante sur le continent africain et dans toutes les communautés économiques régionales depuis plus de 20 ans. Elle est passée d’environ 192 milliards de dollars américains en 2000 à plus de 1,5 trillion de dollars américains en 2020. 

Ce chiffre est bien supérieur au potentiel de recettes de la région, qui s’élevait à 43,2 milliards de dollars américains et à 457 milliards de dollars américains au cours de la même période. Cela indique clairement que les pays africains ont emprunté au-delà de leur potentiel de revenus. Une situation qui a été aggravée par l’apparition de la pandémie de Covid-19 en 2020 », a-t — il fait savoir au cours de son allocution, le 21 mars 2021.

Pourtant, poursuit-il « la majorité des citoyens n’ont pas accès à l’information, bien que cela fasse partie de leurs droits constitutionnels. La sensibilisation accrue des journalistes à la question de la gestion de la dette publique et la priorité que ces derniers lui accordent peuvent se traduire par une amélioration de la qualité et la quantité des informations diffusées par les médias. Ces informations permettant aux citoyens d’être correctement informés et aux détenteurs du pouvoir de contester toute décision qui n’accorde pas la priorité aux personnes ». 

Pour atteindre les objectifs souhaités, plusieurs modules de formations ont été initiés. Il s’agit notamment de la » Vulnérabilité de la dette publique et évolution du paysage. Comprendre la dette publique, ses liens et ses effets sur les citoyens. Renforcer les pratiques démocratiques pour une gestion efficace de la dette publique. Le rôle de la communauté médiatique africaine dans la projection de l’Afrique comme un faiseur de règles et non un preneur de règles dans le financement du développement international. La dette et les impôts au service des femmes”…

Créée depuis 25 ans, Afrodad est une organisation panafricaine qui a pour mission à long terme d’aider au développement du continent grâce à sa contribution à la recherche de solutions durables aux défis de l’Afrique en matière de dette, de gestion des ressources et de développement financier. Afrodad. Elle travaille avec divers partenaires et parties prenantes, dont des organisations de la société civile, des gouvernements, des médias, des parlementaires et d’autres acteurs, afin de plaider en faveur d’une gestion de la dette publique responsable et transparente, l’annulation de la dette et de mécanismes efficaces de mobilisation et l’utilisation des financements publics nationaux et internationaux en Afrique. 

La première édition d’Afromedi s’est tenue en juin 2021 et a rassemblé au total 409 journalistes africains. 

Marina Kouakou envoyée spéciale à Naïrobi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici