Cryptomonnaies: Google et Samsung font leur entrée

0
317

Par le biais de sa maison mère Alphabet, Google a injecté des sommes colossales dans le secteur des cryptomonnaies. En dépit du krach du marché, le géant de Mountain View a multiplié les investissements dans plusieurs start-ups. Même son de cloche du côté de Samsung.

Blockdata, une société d’analyse spécialisée dans le monde des cryptomonnaies, vient de publier un rapport consacré aux 100 plus grandes entreprises ayant investi dans des start-up blockchain. Pour dresser cette liste, les experts de Blockdata ont compilé les données des 100 premières banques mondiales entre septembre 2021 et juin 2022.

google crypto
© Blockdata

En tête de liste, on trouve Alphabet, la maison mère du géant Google. Fort d’une valorisation boursière qui excède les 1 500 milliards de dollars, le groupe californien a investi 1,56 milliard de dollars sur la période. Alphabet s’impose comme le principal investisseur institutionnel du secteur des monnaies numériques.

L’étude souligne que 40 des 100 plus importantes entreprises au monde ont réalisé des investissements dans des sociétés blockchain. 6 milliards de dollars ont été investis en moins d’un an.

Ces investissements massifs ont été réalisés alors que le cours des cryptomonnaies s’est progressivement effondré. Depuis le début de l’année, la valeur du Bitcoin a été divisée par deux. La reine des cryptomonnaies oscille désormais entre les 20 000 et les 25 000 dollars, augurant une longue phase baissière. Comme toujours, le Bitcoin a tiré les autres tokens vers le bas. Par exemple, l’Ether s’est stabilisé sous les 2000 dollars. Notez également que la débâcle de plusieurs projets majeurs, comme l’UST de Luna, n’a pas refroidi les ardeurs d’Alphabet.

Le géant californien a concentré ses investissements dans quatre entreprises de l’écosystème. Alphabet a injecté de l’argent dans Fireblocks, un service de stockage et de sécurisation de cryptomonnaies, Dapper Labs, un développeur de services sur la blockchain, Voltage, une firme spécialisée dans les paiements en Bitcoin, et Digital Currency Group, une société de capital-risque focalisée sur les actifs numériques.

Google, et par extension Alphabet, affiche de plus en plus ouvertement son intérêt croissant pour le secteur des cryptomonnaies. Début d’année, le géant de la recherche a mis sur pied une nouvelle équipe au sein de Google Cloud. Cette division est chargée de développer des systèmes de paiements en cryptomonnaies, notamment par le biais de cartes de crédit. Pour chapeauter le projet, Google a engagé Arnold Goldberg, un ancien responsable de PayPal. La firme a également sollicité l’aide de Dapper Labs, l’une des entreprises dans lesquelles elle a investi l’année dernière. Dapper Labs est la société qui développe la blockchain FLOW, conçue pour l’émission de tokens non fongibles (NFT). En parallèle, Google a rejoint le conseil d’administration de la cryptomonnaie Hedera Hashgraph, aux côtés de groupes renommés comme Ubisoft et IBM.

Bangkok, Thailand – November 1, 2012: Exterior view of a Samsung shop in the Siam Square area of Bangkok at night. people can be seen inside the store and making their way up an escalator outside. Image captured from the public walkway.

En seconde place, on trouve Blackrock, le géant de la gestion d’actifs, et la banque d’affaires Morgan Stanley. Le quatrième plus important investisseur repéré par BlockData n’est autre que Samsung, le numéro 1 mondial de la téléphonie mobile. L’entreprise sud-coréenne a investi 979 millions de dollars entre septembre 2021 et juin 2022.

Samsung a ratissé large en fournissant de la liquidité à 13 entreprises blockchain. Parmi elles, on trouve la dernière initiative d’Adam Neumannn, co-fondateur et ancien PDG de WeWork, Flow Carbon. La société prévoit de développer une plate-forme d’échange de crédits carbone sur la blockchain.

« Samsung place ses paris dans l’écosystème blockchain en investissant dans des entreprises axées sur 15 cas d’utilisation différents, tels que les services blockchain, les plates-formes de développement, les NFT et les réseaux sociaux. D’un autre côté, Alphabet a une stratégie complètement différente en faisant des paris concentrés sur un plus petit ensemble d’entreprises », souligne Blockdata.

En miroir de Google, le géant de Séoul n’a jamais caché ses ambitions dans le domaine des actifs numériques. Ces dernières années, Samsung a intégré un portefeuille numérique pour stocker des crypto-actifs sur ses smartphones et ajouté la prise en charge des NFT sur ses télévisions connectées. Parmi les principaux investisseurs du rapport, on trouve aussi de grands noms comme PayPal, Microsoft, Tencent ou encore LG.

Source : BlockData

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici