Fonds maisons digitales femmes : La Fondation Orange Côte d’Ivoire et Orange Bank Africa signent un accord 

0
324

La Fondation Orange Côte d’Ivoire (FOCI) et Orange Bank Africa (OBA) ont franchi une nouvelle étape vers l’autonomisation des femmes entrepreneures en signant une convention pour la création du Fonds Maisons Digitales Femmes (FOMDAF) d’un montant de 100 millions FCFA, le jeudi 21 mars 2024.

Ce fonds de garantie, mis en place par la Fondation et qui sera géré par la banque partenaire, permettra de soutenir financièrement les femmes entrepreneures bénéficiaires du projet maisons digitales, afin de les aider à devenir des entrepreneures à part entière.

Grâce à cette garantie, les femmes entrepreneures éligibles pourront accéder à des prêts allant jusqu’à un total de 500 millions FCFA. Chaque auditrice pourra emprunter entre 1 et 20 millions FCFA, avec des conditions de remboursement flexibles s’étalant sur une période de 6 à 24 mois, à un taux d’intérêt de 8,5% l’an.

 « Aujourd’hui, 32% des clients d’Orange Bank sont des femmes (…) Nous passons désormais à une autre étape avec ce fonds qui va accompagner les femmes dans leur croissance » a souligné Alexandre Oro, secrétaire général d’Orange Bank.

La cérémonie de signature a également été marquée par la remise des Prix Coups de Coeur Ô Féminin, une initiative lancée en 2017 par la Fondation Orange Côte d’Ivoire pour soutenir les femmes formées au sein des Maisons Digitales dans leurs projets d’entrepreneuriat.

Les prix ont été répartis en trois catégories à savoir le prix coups de cœur Ô Féminin (Ccof) avec une cagnotte maximum de 10 000 euros, soit environ 6 500 000 FCFA, le prix Femme digitale autonome (Feda) et le prix Association digitale autonome (Adiga) pour un maximum de 5 000 000 FCFA. Ces prix renforcent ainsi pour les lauréates l’accès au financement et leur capacité à concrétiser leurs idées innovantes. 

Dans le cadre de cette initiative, ce sont 48 projets qui ont été accompagnés et financés, à ce jour, sur 6 871 femmes formées, soit moins de 1% des femmes détentrices d’activités génératrices de revenus. Cela souligne l’importance du chemin à parcourir pour atteindre pleinement l’objectif d’autonomisation économique des femmes en Côte d’Ivoire.

Jemima Orou avec AE