Port Autonome d’Abidjan : une croissance de 21,1% enregistrée en 2023

0
161

Le port autonome d’Abidjan enregistre une croissance de 21,1% en 2023, un record selon le service commercial de la structure qui représente le poumon de l’économie ivoirienne.

Cette information a été donnée au cours de la cérémonie de présentation de vœux et de décoration des agents du Port autonome d’Abidjan en février dernier. Selon les explications, en 2023, le port a consolidé sa position de leader dans la sous-région ouest-africaine avec un trafic global de 34,7 millions de tonnes de marchandises, contre 28,6 millions de tonnes en 2022, soit un gain de 21,1%.

En effet, le trafic national, porté par le dynamisme de l’économie de la Côte d’Ivoire est toujours en hausse. Une croissance de 9,5% a été observée sur ce segment passant de 25,21 millions de tonnes en 2022, à 27,61 millions de tonnes en 2023. En revanche, le trafic de transit destiné aux pays de l’hinterland (Burkina Faso, Mali, Niger) est en retrait de 5,7% en raison de la conjoncture politique et sécuritaire qui prévaut dans ces pays de la sous-région ouest-africaine.

LIRE AUSSI : Conférence Risques pays : Voici la note de la Côte d’Ivoire en 2024

L’autre performance qui retient l’intérêt de Hien Yacouba Sié, directeur général du Port autonome d’Abidjan, est la question relative au trafic de transbordement boosté par la mise en exploitation en décembre 2022 du deuxième terminal de conteneurs (TC2), opéré par Côte d’Ivoire Terminal. Ce trafic a enregistré une progression record de 1007,3% passant de 378 409 tonnes à 4 190 020 tonnes en 2023. Le trafic conteneurs connaît une hausse de 47,3% en passant de 840 426 EVP en 2022, à 1 238 195 EVP en 2023.

Avec cette performance, le port autonome d’Abidjan vient d’entrer dans le cercle restreint des ports faisant plus de 1 000 000 de conteneurs par an. Toute chose qui permet d’escompter aisément franchir l’objectif de 1 450 000 EVP à l’horizon 2027.

Bénéficiant de la croissance de l’économie ivoirienne et fort de sa propre croissance (21,1 en 2023), le port travaille sereinement à améliorer son offre de service à travers des investissements importants qui ont été engagés au niveau des infrastructures d’accueil de navires et des marchandises.

Sandra KOHET (avec PAA)