Formation bancaire : la BCEAO accorde 40 bourses pour le COFEB

0
220

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à travers son Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) lance un appel à candidatures pour 40 bourses de formation. L’information a été donnée par l’institution bancaire via un communiqué. Cet appel à candidatures concerne la 46e promotion du centre.

La formation s’adresse aux cadres des administrations économiques et financières, des banques et établissements financiers ainsi que des systèmes financiers décentralisés des Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

La formation du centre est également ouverte aux agents de structures communautaires et des institutions financières régionales. Le COFEB accueille également des agents des banques centrales africaines, dans le cadre des relations de partenariat que la BCEAO entretient avec ces institutions.

Le centre accepte toutefois à titre exceptionnel, des dossiers de candidats provenant des secteurs de l’économie et de la finance, de centres de recherches, de bureaux d’études installés dans l’UEMOA et qui remplissent les mêmes conditions.

Soucieux d’offrir une formation de qualité conforme aux normes et standards internationaux, le COFEB a mis en place un programme sanctionné par le Diplôme de Master 2 en finances et gestion bancaire. Il comporte 9 mois d’enseignements théoriques au siège de la BCEAO à Dakar et 4 mois de stage d’application hors du centre sanctionné par un mémoire à soutenir devant un jury.

Tous les candidats doivent être âgés de 40 ans au plus au 1er janvier 2023. Ils doivent également être titulaire d’une maîtrise ou d’un master 1 ou 2 en sciences juridiques ou politiques, économiques ou en gestion. Peuvent aussi faire acte de candidature, les personnes titulaires d’un diplôme d’ingénieur statisticien-économiste, d’un diplôme de niveau BAC+4 en sciences juridiques ou politiques, économiques ou de gestion admis en équivalence de la maîtrise et reconnu par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). Sont également concernées, les personnes à même de justifier les soixante (60) crédits de la première année d’un master (M1) en sciences juridiques et politiques, économiques ou de gestion. Les candidats doivent aussi justifier d’au moins 2 années d’expérience professionnelle au 1er janvier 2023.

La date limite de soumission des dossiers de candidature est fixée au 28 avril 2023. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Jémima Orou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici