RDC : Le PAM lance un appel au secours de 425 millions USD pour fournir une aide alimentaire

0
165

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies sollicite un financement de 548,5 millions USD pour maintenir ses opérations en République démocratique du Congo (RDC).

Au moins 425 millions USD sont nécessaires au cours des six prochains mois pour répondre aux besoins urgents des populations les plus vulnérables de l’est du pays, où les déplacements massifs de population résultant de la violence ont créé une crise humanitaire.

Dans un communiqué publié le 22 mars 2024, l’institution souligne la difficulté de fournir une assistance alimentaire à ceux qui en ont le plus besoin en raison d’un déficit de financement humanitaire. La crise alimentaire en RDC s’aggrave à mesure que la violence s’intensifie dans les provinces de l’est, forçant de nombreuses familles à fuir à nouveau.

Depuis le début de l’année, près d’un million de personnes ont été déplacées en RDC, la plupart étant arrivées à Goma. Cela a entraîné des pénuries alimentaires et une flambée des prix des denrées sur les marchés locaux, rendant la nourriture inabordable pour de nombreuses personnes.

En réponse à cette crise, le PAM a considérablement élargi ses opérations d’urgence dans la région de l’est, fournissant une assistance alimentaire à trois fois plus de personnes. Le nombre de bénéficiaires est passé d’environ 400 000 en mai 2023 à une moyenne de 1,3 million de personnes aujourd’hui.

Cependant, l’agence alimentaire des Nations unies manque de fonds pour poursuivre cette intervention d’urgence, ce qui l’amène à lancer un appel aux bailleurs de fonds pour obtenir un soutien financier. Environ un quart de la population congolaise, soit 23,4 millions de personnes, fait face à des niveaux de crise alimentaire ou pire. De nombreuses personnes vivent dans des conditions de pauvreté extrême, avec un accès limité voire inexistant à la nourriture, aux soins de santé et à l’éducation.

Avec Financial Afrik