Développement en Guinée : La CEDEAO va mobiliser 307 millions $ (environ 154 milliards FCFA) pour le financement

0
254

Après les sanctions liées au putsch qui a porté Mamadi Doumbouya au pouvoir, la Guinée reprend sa coopération avec la CEDEAO. En marge du forum des investissements de l’organisation, Conakry a signé un accord de financement avec la BIDC, touchant plusieurs secteurs essentiels.

La Guinée bénéficiera de 307 millions $ de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour financer des projets de développement. C’est ce qu’a annoncé le ministère guinéen du Plan et de la Coopération dans un communiqué publié le dimanche 7 avril 2024 sur sa page Facebook.

Selon les autorités guinéennes, ce financement est le fruit d’un accord signé avec la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), en marge du forum sur les investissements de la CEDEAO qui s’est tenu au Togo du 4 au 5 avril 2024. Il sera affecté à des projets dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, de l’éducation, des mines et du transport.

Ainsi, 4 lycées agricoles et des unités de production seront améliorés et modernisés en plus de la préparation de terres agricoles. De plus, l’accord prévoit la construction d’installations médicales et d’hôpitaux ruraux, ainsi que la construction d’écoles primaires et secondaires publiques, dont le nombre n’a pas été précisé.

Les fonds mobilisés financeront également la construction d’un laboratoire minier « aux normes internationales » ainsi que la réalisation de travaux routiers dans le Grand Conakry.

Cet accord vient marquer un renouvellement officiel de la coopération entre la Guinée et la CEDEAO, interrompue après le putsch qui a amené le général Mamadi Doumbouya au pouvoir. Bien que suspendu et ayant contesté plusieurs de ses décisions, Conakry n’a jamais vraiment rompu le dialogue avec l’organisation sous-régionale.

« En marge du forum (…) M. Ismael NABE, ministre du Plan et de la Coopération internationale, a eu des rencontres fructueuses, notamment avec le président de la Banque de Développement et d’Investissement de la CEDEAO. Cette rencontre fait suite à la levée des sanctions de la CEDEAO sur la Guinée. Pour le président de cette importante institution, la Guinée a toujours été un partenaire privilégié et continuera à bénéficier du soutien de cette institution », précise le ministère dans son communiqué.

Pour rappel, la Guinée est considérée comme l’un des pays les plus riches en ressources minières d’Afrique de l’Ouest. Malgré ces richesses, le pays reste confronté à de nombreux défis liés à la pauvreté et à la modernisation de son économie. Un chantier, auquel le général Doumbouya avait promis de s’attaquer à sa prise de pouvoir, mais dont les résultats attendent toujours d’être constatés par la population.

Avec Agence Ecofin